Question d’Actualité au Gouvernement

Chantal Berthelot à Monsieur le Premier Ministre, Manuel Valls

Pacte d’Avenir pour la Guyane

Mercredi 28 octobre 2015

Seul le prononcé fait foi

 

Madame la Présidente, Mes chers Collègues,

Je m’associe à mon collègue Jean-Jacques Urvoas et au Premier Ministre, sur la nécessité de reconnaitre nos diversités culturelles, et notamment nos langues régionales qui constituent l’une des richesses de la France.

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.

Aujourd’hui en 2015, la Guyane compte 240 000 habitants, et nos déficits structurels sont déjà conséquents.

Demain, en 2030, nous serons 440 000 habitants !

Monsieur le Premier Ministre, notre responsabilité est de répondre à aujourd’hui et de préparer demain.

Nous devons cultiver notre territoire et cultiver notre jeunesse.

Il nous faut donc la former, la soigner, la loger, la protéger et finalement l’émanciper pour lui permettre d’embrasser son destin.

Pour répondre à ces enjeux cruciaux, le Président de la République a officiellement souscrit à ma demande de mettre en place un Pacte d’Avenir pour la Guyane, à l’occasion de sa visite en décembre 2013.

Mes Chers Collègues : ce Pacte doit nous permettre d’accéder à l’égalité républicaine réelle.

Pour cela, nous devons bâtir les structures et les infrastructures répondants aux besoins de notre territoire et de sa population…

… En matière d’éducation, de santé, d’énergie, de logements, de routes ou encore de numérique.

Monsieur le Premier Ministre, vous le savez : les défis que nous avons à relever ensemble sont immenses mais ils sont aussi fondamentaux.

L’Avenir de la Guyane en dépend.

Et j’ajouterais, compte-tenu des tensions sociales actuelles, que le présent de la Guyane en dépend !

C’est pourquoi je souhaiterais que vous me précisiez, Monsieur le Premier Ministre, quels seront les moyens exceptionnels que votre Gouvernement engagera pour permettre à la Guyane de cultiver et d’exprimer ses potentiels ?

Je vous remercie.

Chantal BERTHELOT, Députée de la Guyane

 

Question d’Actualité au Gouvernement

Monsieur le Premier Ministre, Manuel Valls à Chantal Berthelot

Pacte d’Avenir pour la Guyane

Mercredi 28 octobre 2015

Seul le prononcé fait foi

 

Madame la Présidente, Madame la Députée Chantal Berthelot.

La Guyane est une richesse pour la France.

Une richesse humaine, une richesse démographique, une richesse culturelle, une richesse économique.

Le Gouvernement souhaite que cette richesse profite pleinement à tous les Guyanais.

C’est la raison pour laquelle, et vous l’avez rappelé, le Président de la République a non seulement souhaité le retour de l’Etat dans les Outre-mer, et notamment en Guyane, a mobilisé les moyens conséquents pour assurer un rattrapage avec l’Hexagone, mais aussi a annoncé ce Pacte d’Avenir pour la Guyane, que vous appeliez de vos vœux.

Et le rattrapage c’est aussi, Victorin Lurel le sait bien, la recherche de l’égalité réelle.

Madame la Députée, nous pouvons considérer que la République et les Outre-mer sont liées par un pacte pour un progrès économique et social.

Ce progrès, partout, mais encore plus dans votre territoire, passe par la lutte déterminée contre le chômage, contre la pauvreté, contre les inégalités et contre l’insécurité.

Ce Pacte d’Avenir, que vous souhaitiez pour la Guyane, doit donc être un outil majeur du développement de ce territoire.

Dans ce cadre, j’ai demandé à George Pau-Langevin, Ministre des Outre-mer, de formuler des propositions.

Le travail interministériel qu’elle a initié se poursuit, vous le savez, afin que tous les sujets auxquels nous devons faire face soient abordés.

Ce Pacte organisera de manière très concrète l’action de l’Etat pour les 15 prochaines années.

Il va se décliner autour de 4 axes. 4 axes qui correspondent à vos priorités :

–         Les infrastructures.

–         L’énergie, l’environnement et le développement durable. C’est-à-dire, comment bâtir l’avenir de la Guyane en exploitant ses richesses tout en préservant son écosystème.

–         La jeunesse bien sûr ;

–         Et la sécurité.

D’ici à la fin de l’année, les différents ministères concernés auront finalisé le contenu de ces axes prioritaires.

Et une fois ce travail achevé, nous prendrons les arbitrages nécessaires.
Ce Pacte d’Avenir sera soumis aux élus guyanais, que je remercie pour leur engagement, d’ici la fin du mois de janvier 2016.

Et je veux, Madame la Députée, saluer votre propre travail, votre propre engagement et la très grande qualité de ce travail parlementaire que vous menez.

Madame la Députée, nous agissons avec détermination pour la Guyane.

La Guyane c’est la France et donc nous lui devons soutien et solidarité !

Manuel VALLS, Premier Ministre